gp de monaco

Quels sont les différents GP de Monaco ?

Chaque année, Monaco vibre au rythme du fameux GP (comprenez Grand Prix). Les passionnés de course automobile se donnent rendez-vous entre Monte-Carlo et La Condamine pour assister à un événement de renommée mondiale. Mais attention, il faut savoir qu’il existe deux GP. Découvrons ensemble de quoi il en retourne vraiment.

Le Grand Prix Historique

Histoire de la création du GP Historique

Le premier Grand Prix Historique date de 1997. C’est l’Automobile Club de Monaco (ACM) qui se charge de son organisation, les éditions étant séparées de deux ans. Il s’agit d’une course particulièrement intéressante dans la mesure où les bolides récents sont exclus de la compétition. Ce n’est donc pas le GP en lui-même qui est historique mais plutôt les voitures qui sillonnent le circuit urbain à des allures remarquables.

Un programme de voitures anciennes

Les voitures de course sont classées en plusieurs séries, chacune étant représentée par une lettre de l’alphabet. Pour la 12e édition prévue se tenant du 18 au 20 mai 2020, l’ACM a décidé d’associer ces lettres à des noms de pilotes :

  • En série A Louis Chiron, on retrouvera les voiturettes d’avant-guerre et les voitures de GP.
  • La série B Juan-Manuel Fangio regroupe les voitures de GP (F1 et F2) à moteur avant dont la construction a eu lieu entre 1946 et 1960.
  • La classe C Vittorio Marzotto fait référence aux voitures de sport à moteur avant dont la construction date de 1952 à 1957.
  • La série D Graham Hill renvoie aux voitures de F1 – 1500 à 4, 6, 8 ou 12 cylindres, construites entre 1961 et 1965.
  • La série E Jackie Stewart englobe toutes les voitures GP 3L construites entre 1966 et 1972.
    La série F Niki Lauda regroupe les voitures GP 3L construites de 1973 à 1976.
  • La série G Gilles Villeneuve fait référence aux voitures GP 3L dont la construction s’est faite entre 1977 et 1980.

Rappelons que dans les éditions précédentes, il y a avait une classe H “Solo Ferrari”. Etaient concernées les voitures de Sport et GT équipées d’un moteur avant et de freins. Les voitures de cette série étaient construites à partir de 1955.

Il est extrêmement fascinant de voir les “vieilles” voitures se disputer cette mythique course du GP de Monaco. Les pilotes et les équipes techniques réalisent en effet un travail remarquable, permettant aux véhicules d’arborer des performances insoupçonnées.

Le GP F1 de Monaco

Naissance du Grand Prix de Formule 1

Le Grand Prix F1 est beaucoup moins récent. Anthony Noghes (qui a aussi contribué à la création du rallye de Monte-Carlo), rêvait d’un évènement de grande envergure au sein de la principauté.

Nommé président en 1909 du Sport Automobile et Vélocipédique de Monaco (SAVM), qui deviendra l’ACM en 1925, il ambitionne de faire adhérer son club à l’Association Internationale des Automobile Club Reconnus (AIACR). C’était l’équivalent de la Fédération Internationale Automobile (FIA) à l’époque. Anthony Noghes dépose une candidature pour que l’ACM intègre l’AIACR dont le siège est basé à Paris. Le verdict est sans appel : sa demande est rejetée.

Loin de freiner les ardeurs de Noghes, ce refus lui a donné l’idée de créer un circuit propre à la principauté monégasque. Cependant, le pilote Louis Chiron et le Prince Louis II révèlent un enthousiasme encourageant. Ce dernier apporte d’ailleurs son soutien, permettant à Noghes de concrétiser son rêve.

course automobile
Profitez des bruits des moteurs.

C’est le prince Pierre de Polignac qui effectue le tour inaugural le 14 avril 1929. Le premier GP F1 monégasque totalise 16 participants, roulant à une vitesse moyenne de 80 km/h pour boucler les 100 tours.

Le célèbre circuit (qui inclut un tunnel) accueille une épreuve du premier championnat du monde de F1 en 1950.

4 jours de moteurs vrombissants

A chaque GP F1, tous les pilotes se déchaînent durant 4 journées. Le circuit est fermé à la circulation, laissant place aux :

  • Essais libres,
  • Essais de qualifications, courses,
  • Parade,
  • Et tour d’honneur.

Préparer ces événements monégasques

Se procurer des places pour les épreuves souhaitées

Le programme est toujours communiqué à l’avance, ce qui vous permet de vous préparer à cet événement phare de la Côte d’Azur. Il est fortement conseillé de réserver à l’avance pour obtenir les meilleures places. En effet, se retrouver au dernier rang de la tribune n’est pas la meilleure façon de profiter du spectacle.

Pensez à vérifier la disponibilité des sièges et les tarifs correspondants. Vous pouvez ainsi observer les voitures au plus près de la piste de course en privilégiant une vue imprenable sur une ligne droite ou des virages. Les organisateurs vont plus loin encore en proposant des offres VIP. Dans ce cas, vous assisterez au GP depuis une terrasse ou même un yacht.

gp principaute monegasque
Alliez l’utile à l’agréable.

Savoir choisir ses compagnons de sortie

Mieux vaut planifier le voyage avec des personnes qui partagent la même passion que vous pour le GP ou du moins, qui s’y intéressent vraiment. Vous aurez ainsi l’occasion de voir chaque écurie de plus près, de vivre intensément la fièvre racing et donc de repartir avec de magnifiques souvenirs. Des mesures de sécurité sont évidemment prises par les organisateurs. Les enfants peuvent donc parfaitement assister aux GP de Monaco s’ils sont accompagnés par des adultes.

Evénement majeur du sport automobile, chaque GP de Monaco promet des instants mémorables à ceux qui y assistent. Du départ au podium, chaque seconde se vit intensément. A ce sujet, rappelons que le Grand Prix de Formule 1 2019 a été remportée par L.Hamilton et sa Mercedes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *